Comment apprendre à son chat à se servir de sa litière ?

Le chat est un animal qui est de nature propre. Pour faire ses besoins, il se sert habituellement de sa litière. Il peut toutefois arriver des cas exceptionnels où le félin urine ou défèque sur le tapis ou dans tout autre endroit. Quelles sont les solutions à adopter pour apprendre à son compagnon à utiliser l’espace hygiénique qui lui est réservé ? 

Choisir pour lui un bac convenable 

Pour conduire le chat à se servir de sa litière, le bac doit être de bonnes proportions. Même si l’animal est de jeune âge, cela importe peu, parce qu’il va grandir. Dans un article source, les maîtres peuvent lire que le caisson de grande capacité accorde plus d’assurance au félin. 

Cela peut vous intéresser : Les pandas rouges ont-ils des comportements de jeu similaires aux jeunes chats ?

Celui-ci nourrit donc l’envie d’y faire ses besoins. Lorsque la caisse est de grande taille, elle est plus intime et surtout plus hygiénique. Elle a la capacité de mieux retenir les odeurs.

Mettre un point d’honneur sur la litière idéale

La bonne litière peut donner envie au chat de recourir à son bac pour faire ses besoins. Certaines matières repoussent les félins, car elles collent aux pattes. Sur la durée, elles peuvent provoquer des irritations. 

En parallèle : Par quoi puis-je remplacer le Vitpris ?

Le mieux, c’est de se tourner vers des matériaux naturels, écologiques et pratiques.C’est le cas des granulés de bois. Ils présentent de nombreux avantages : 

  • absence de poussière ;
  • aucune émission de parfum ;
  • forte capacité d’absorption des odeurs ;
  • bonne adaptation à l’urine et aux excréments ;
  • aucune contrainte pour se transformer en poudre.

Avant d’adopter cette forme de litière, il est tout de même important de vérifier qu’elle plaît au félin. Si tel n’est pas le cas, alors le maître peut utiliser du sable. Celui-ci est moins efficace que les granulés de bois pour contenir les odeurs. Du bicarbonate de soude saupoudré dans le caisson est une bonne solution à adopter face à ce problème.

Mettre le plateau hygiénique dans un endroit approprié

À l’instar de son maître, le chat aime faire ses besoins dans un endroit qui garantit une intimité. C’est la preuve qu’il s’agit d’un animal pudique. Trouver un espace calme à l’abri des passages fréquents et des bruits semble la meilleure option. 

Il faut préciser que ce petit compagnon est très propre. Il a horreur des odeurs qui viennent de ses excréments. Voilà pourquoi le maître doit tenir bien éloignés de l’espace hygiénique, la nourriture et les gamelles d’eau. 

Adopter de bons comportements envers l’animal 

Avec les chatons, la tâche peut être plus contraignante. Lorsque la séparation avec leur mère survient assez tôt, ceux-ci n’ont pas le temps d’apprendre les bons réflexes. Le maître a donc la responsabilité de leur montrer le chemin qui mène à la litière. 

Quand l’habitude tarde à venir, il doit faire preuve de patience et de tolérance. Il est alors inutile d’avoir recours aux punitions. Étant donné que les petits félins sont naturellement propres, le propriétaire doit chercher la cause du problème. S’il a du mal à la trouver, l’expertise du vétérinaire devient la seule alternative.